Expos

GALERIE CONVERGENCES


Nouvelle exposition de Roger Cosme Estève à la Galerie Convergences du 20 avril au 6 mai 2017

L17309475_239383123136619_1388214876558081814_ne vernissage de l’exposition aura lieu le jeudi 20 avril à 18h.

Pour plus d’informations sur l’exposition et le vernissage et pour découvrir les pièces présentées ainsi que le catalogue de l’exposition, cliquez ici.


EL SENY I LA RAUXA
(raison et déraison)

Roger Cosme Estève, Centre d’Art Contemporain de Perpignan, à partir du 5 mars 2016

Du 5 mars au 27 mai 2016, le Centre d’Art Contemporain de la ville de Perpignan consacre une grande rétrospective à l’artiste Roger Cosme Estève qui présentera 15 années de peintures (2000-2015).

Pour plus d’informations sur l’exposition et le vernissage et pour découvrir les pièces présentées ainsi que le catalogue de l’exposition, cliquez ici.


ROCAS
ou L’Art de dresser les pierres

Roger Cosme Estève, Solo Show Galerie Convergences, à partir du 28 Janvier 2016

À partir du 28 janvier 2016, la Galerie Convergences présentera les derniers dessins de Roger Cosme Estève ainsi que des peintures appartenant à la série « Rochers ».

Pour plus d’informations sur l’exposition et le vernissage et pour découvrir les pièces présentées ainsi que le catalogue de l’exposition, cliquez ici.


Galerie Convergences

Roger Cosme Estève, exposition collective, Juin/Juillet 2015

Trois de mes toiles ainsi qu’une série de dessins sont actuellement exposés jusqu’à fin juillet au cours d’une exposition collective à la Galerie Convergences dans le quartier du Marais à Paris, 22 rue des Coutures Saint-Gervais.
Venez vite les découvrir !

Ce diaporama nécessite JavaScript.


La lumière, je l’ai trouvée dans les arbres

Roger Cosme Estève, Musée des Beaux-Arts de Gaillac, Avril 2013 – Catalogue Didier Goupil

Découvrez les pièces de l’exposition

Le Roi du Bois
Né à Néfiach, dans les Pyrénées-Orientales, Roger Cosme Estève est avant tout Catalan.
Mais être Catalan ne l’empêche nullement d’être en même temps Berbère, Hindou ou New-Yorkais.
Quand il séjourne en Pays Dogon, au flanc de la falaise de Bandiagara, il devient aussitôt Dogon et ramène dans les filets de sa palette de longues et énigmatiques pirogues flottant dans le noir de fumée qui enveloppe les eaux épaisses du fleuve Niger.
Quand, pendant deux ans, il se retire dans la petite bourgade de Oualidia, face à l’océan souvent furieux il devient marocain et peint la lagune, le ciel d’orage ou les palmiers bleu azur qui bordent la route qu’empruntent les grands taxis qui se rendent à Marrakech.
Quand le hasard des rencontres l’amène à Tachkent, au coeur de l’Ouzbékistan, il devient Ouzbèque et griffonne sans fin des yourtes mongoles égarées dans la steppe venteuse.

Roger Cosme Estève est un nomade, un peintre migrateur.
Qui vit ici et ailleurs.
Mais toujours le pinceau à la main.

Didier Goupil

Découvrez le catalogue de l’exposition

Ce diaporama nécessite JavaScript.