Explorer la Matière, Parcourir la Peinture

 

« L’image et son abandon, l’écriture et le palimpseste
participent à l’acte de peindre.
Fruit de toutes sources mon travail s’inscrit dans un
processus génératif du jeu de tiroirs. »

Roger Cosme Estève

Exposition à la Galerie Convergences du 20 avril au 6 mai 201717309475_239383123136619_1388214876558081814_n

Le vernissage de l’exposition aura lieu le jeudi 20 avril à 18h.

Pour plus d’informations sur l’exposition et le vernissage et pour découvrir les pièces présentées ainsi que le catalogue de l’exposition, cliquez ici.


Ce n’est qu’au moment où elle quitta la galerie que Madame se rappela la phrase de Marguerite Yourcenar qui l’avait habitée tout le temps où elle s’était retrouvée face aux « pinturas negras » de ce Cosme Estève qui l’avaient comme foudroyée :

« L’important – maintenant – était de recueillir le peu qui filtrerait du monde avant qu’il fît nuit »

13631454_10209841085929775_9034867539812406490_n

Traverser la Seine de Didier Goupil, parution le 18 août 2016 aux éditions du Serpent à Plumes.


El seny i la rauxa dans la nouvelle édition du magazine Parcours des arts

« Roger Cosme Estève, en peignant, parvient à donner sens à trois idées en apparence antinomiques: le nomadisme, la culture catalane et l’amour des grands peintres. L’exposition « El seny i la rauxa » (raison et déraison) retrace quinze années de création. »

Découvrir la coupure de presse


El seny i la rauxa, grande rétrospective au CAC de Perpignan

Plus de 550 personnes étaient présentes le 5 mars dernier au Centre d’Art Contemporain de la ville de Perpignan  pour le vernissage de la grande rétrospective consacrée à Roger Cosme Estève.

Vous avez jusqu’au 29 mai pour venir découvrir 15 années de peintures (2000-2015) de l’artiste catalan.

Pour plus d’informations sur l’exposition et le vernissage et pour découvrir certaines des pièces présentées ainsi que le catalogue de l’exposition, cliquez ici.


 

Lydia Harambourg encense Rocas dans La Gazette Drouot du 12 février 2016

« … Le peintre défie tout académisme, qu’il soit abstrait ou figural. Une forme schématisée projette son ombre lumineuse au premier plan renforçant l’ambiguïté d’une composition qui s’impose par sa beauté plastique – maîtrise de l’huile avec des glacis – et une pensée qui construit la peinture… »

Découvrir l’article dans son intégralité


Exposition Rocas en Solo Show à la Galerie Convergences à Paris 

À partir du 28 janvier 2016, la Galerie Convergences présentera les derniers dessins de Roger Cosme Estève ainsi que des peintures appartenant à la série « Rochers ».

Pour plus d’informations sur l’exposition et le vernissage et pour découvrir les pièces présentées ainsi que le catalogue de l’exposition, cliquez ici.


 

Roger Cosme Estève est sur Instagram. Suivez son actualité en images et en peintures.

Roger Cosme Estève est sur Instagram. Suivez son actualité en images et en peintures.


Magnifique lecture du Journal d’un Caméléon à Eus

Enfin. Après plusieurs années d’errance, le Caméléon s’est échappé de la tête de Didier Goupil.

Et c’est à Eus, là où Cosme Estève a vu sa vie bousculée, que Charles Gonzales est venu interpréter et devenir lui aussi Caméléon.

Plus de 80 personnes ont gravi les pentes menant au festival des Nits d’Eus pour se plonger dans une lecture intense et musicale de plus de deux heures entrecoupée des improperis (insultes) lancées par le Caméléon en personne, Roger Cosme Estève (à découvrir ici).

Tout cela rendu possible par Michel Maldonaldo, organisateur du festival, qui nous gratifia ce soir là d’une grande performance à la contrebasse, tout comme Gérard Meloux à la guitare et autres instruments, et DJ Raph aux platines.

Une première sortie réussie qui en fait espérer d’autres…

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Roger Cosme estève sur les cimaises et dans les romans

L’auteur et poète catalan Jacques Queralt, aussi connu sous le pseudonyme Met Barran, consacre sur son blog un article inspiré présentant Roger Cosme Estève et sa collaboration avec l’écrivain Didier Goupil.

« En Roger Cosme Estève, il (Didier Goupil) semble avoir trouvé un personnage archétypal, un modèle mi-chevalier errant, mi-portrait d’ancêtre accroché dans le couloir des souvenirs pour la postérité. Le peintre a de l’étoffe, des étoffes faudrait-il préciser, les unes cotonneuses, d’autres plus soyeuses, le romancier y découpe ses patrons d’humanité, la figure du héros alter-ego de l’auteur. »

Découvrez l’article dans son intégralité


Reportage à la Galerie CONVERGENCE

La chaîne de l’art contemporain NewsArt Today a réalisé un reportage à la Galerie Convergence à l’occasion de l’exposition collective se déroulant cet été. Vous y verrez apparaître la galeriste Valérie Grais et Roger Cosme Estève évoquant son travail.

Play Reportage Convergences


Nouvelles séries en cours

Actuellement en préparation de deux nouvelles séries de peintures dont les premières œuvres tout juste sorties d’atelier sont à découvrir sur ce site.

Découvrez les « Cafards »

Découvrez les « Noires »


Exposition à Paris dès MAINTENANT

Roger Cosme Estève est très heureux d’annoncer que trois de ses toiles ainsi qu’une série de dessins sont actuellement exposés jusqu’à fin juillet au cours d’une exposition collective à la Galerie Convergences dans le quartier du Marais à Paris.

Découvrez les oeuvres exposées


À paraître Journal d’un CaméléonJournal d un Cameleon de Didier Goupil

Biographie mouvementée et fantasmée de Roger Cosme Estève par son ami l’écrivain Didier Goupil. Journal d’un Camélon, aux Editions du Serpent à Plumes, sortira en librairie le 27 août 2015.

Une lecture en avant-première est organisée dans le cadre du festival des Nits d’Eus le samedi 5 septembre à 21h.

Publicités